Livre “Un amour sans mémoire”

19 avril 2018 - 1302 vues

Repenser Alzheimer

Dans cette course contre l’oubli, Stéphanie Petit a décidé de raconter son parcours, ses pensées, ses interrogations, et nous livre un témoignage simple, sincère et pratique, pour tous ceux et toutes celles qui se posent des milliers de questions sans savoir à qui parler.

Cette maladie qui touche la mémoire et les capacités d’adaptation, ne permet plus de vivre comme avant. Cependant, l’instant présent reste particulièrement riche, et peut être partagé intensément. Les astuces sont innombrables avec comme dénominateur commun notre capacité d’adaptation, à nous les aidants, notre volonté de bienveillance et de respect. C’est forcément au cas par cas, et parfois le recours à la ruse est nécessaire. Pour ma maman, nous avons longtemps partagé dans la cuisine : cuisiner, mettre la table, faire la vaisselle et la ranger, a longtemps été possible. Nous prenions le temps de cela le week-end. Aller en courses, choisir des fruits, tenir un panier, pousser un caddie lui faisaient également du bien, nous ne nous en privions pas.

Il me semblait que le récit devait rester court pour être lisible et avoir une portée aidante. Je voulais éviter à tout prix le côté « mélo », qui guette facilement ce genre d’histoire.

La connaissance d’approche spécialisée permet peut-être de déculpabiliser les aidants, et quand un relais institutionnel devient nécessaire, il est parfois même salutaire pour tous, la personne malade et son aidant.

Les choses ont avancé considérablement avec la mise en place du plan Alzheimer, les partages d’expérience, la reconnaissance de la souffrance des aidants, les nouvelles approches de la maladie … Lutter contre un réel sentiment de solitude des aidants n’en reste pas moins difficile.

L’intégralité en ligne sur les sites habituels et Mon Petit Editeur,

 “Un amour sans mémoire” édition : Mon petit éditeur

https://www.monpetitediteur.com/un-amour-sans-memoire.html/

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article